AKER-Porte-graine en salle de croisements vWebLe programme AKER est sur les rails. Les chercheurs se sont réunis pour faire le point sur leurs travaux. La première étape consistant à faire le choix des 15 plantes de référence sur lesquelles sera bâti le programme est positive.

Les chercheurs impliqués dans le programme AKER se sont réunis les 24 et 25 septembre 2013 à Arras (Pas-de-Calais) pour faire le point sur leurs travaux à l'occasion du Comité de Coordination annuel. Durant deux jours, chacun des 7 groupes de travail a réalisé un bilan d'étape, les groupes de travail ont échangé entre eux et ont confronté l'état d'avancement de leurs travaux avec le Comité Scientifique du programme AKER.

L'année 2013 se focalise notamment sur le choix des 15 plantes de référence au sein d'une population de 3.000 ressources génétiques parmi les 10.000 disponibles au niveau mondial dans les banques de gènes.

la-collection-des-15-plantes-de-referenceKarine Henry, Sélectionneur betteraves et chicorée chez Florimond Desprez, Directrice Scientifique du programme AKER, a commenté les résultats d'ores et déjà obtenus : « Avec 15 plantes, on couvre 100% de la variabilité allélique disponible au sein du genre Beta et complémentaire des ressources génétiques déjà utilisées actuellement ».

Mitchell Mc Grath, Généticien de l'unité betterave et soja à l'USDA (US Department of Agriculture), Président du Comité Scientifique du programme AKER, a conclu les travaux de la session 2013 : « Le programme AKER est très ambitieux, mais il a déjà accompli de grandes choses ».

Contact presse :
Philippe Pelzer
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 50 17 05 29